Gingembre racine : utilisation médicinales et culinaires

Utilisation médicinales et culinaires du gingembre, une racine noueuse qui se distingue par sa saveur piquante et âcre, et qui figure parmi les remèdes de grand-mère les plus largement utilisés et les mieux étudiés. Très proche du curcuma et de la cardamome, le gingembre est utilisé à des fins médicinales et culinaires depuis au moins 5000 ans. 

Il est renommé dans le monde entier pour sa capacité à soulager les nausées (notamment chez la femme enceinte), les vomissements et d'autres troubles digestifs. Au cours des dernières décennies, les utilisations potentielles du gingembre se sont étendues bien au-delà du système digestif.


Gingembre racine, utilisation médicinales et culinaires



Que vous ayez des troubles de l'estomac ou que vous soyez fiévreux et enrhumé, le gingembre peut vous aider. Vous pouvez l'ajouter à vos plats pour parfumer les aliments, en boire sous forme de tisane, manger du gingembre confit, croquer des biscuits au gingembre ou prendre des compléments. 

De nombreuses plantes médicinales doivent être prises en grandes quantités pour avoir des effets bénéfiques sur la santé. Ce n'est pas le cas du gingembre : la quantité utilisée dans un curry ou un sauté est généralement équivalente, voire supérieure, à celle contenue dans les compléments.

Gingembre pour les nausées


Le gingembre figure parmi les remèdes de grand-mère les plus efficaces contre le mal des transports et les maux de ventre classiques. Certaines études ont même montré qu'il était tout aussi efficace que certains médicaments antinauséeux. Les composés chimiques qui donnent au gingembre son goût citronné principalement le gingérol et le shogaol; semblent réduire les contractions intestinales, neutraliser les acides digestifs et inhiber le " centre du vomissement " dans le cerveau.

Les médecins recommandent souvent le gingembre pour prévenir la nausée car, à la différence des médicaments classiques, il ne provoque pas de somnolence. Cette plante est même utilisée pour réduire les nausées postopératoires et celles provoquées par la chimiothérapie. Le gingembre est nettement plus efficace pour prévenir la nausée que pour l'arrêter.

Si vous êtes sujet au mal des transports, par exemple, vous devez en prendre avant de monter en voiture ou d'embarquer sur un bateau : au moins 20 minutes avant le départ, prenez environ un quart de cuillerée à café de gingembre en poudre, 1 g de gingembre sous forme de gélules ou encore une tranche de 1 cm de gingembre frais.

Un rôle bénéfique pour tout l'organisme : Le gingembre est très renommé pour combattre la nausée et les troubles de l'estomac, mais il possède de nombreux autres bienfaits.


Gingembre pour stopper les migraines


Des chercheurs danois ont montré que la prise d'un quart de cuillerée à café de gingembre frais ou en poudre dés les premiers signes de migraine peut réduire la douleur en bloquant les prostaglandines, substances chimiques à l'origine de l'inflammation des vaisseaux sanguins cérébraux. Contrairement à l'aspirine et aux médicaments apparentés, le gingembre bloque uniquement les types de prostaglandines en cause dans l'inflammation et non ceux qui ont un rôle bénéfique, dans le renforcement des parois de l'estomac par exemple.

Gingembre pour soulager les douleurs arthritiques


Ces mêmes prostaglandines, qui provoquent les douleurs migraineuses, sont également responsables d'inflammations articulaires chez les personnes souffrant d'arthrite. Une étude portant sur 56 sujets a montré que le gingembre atténuait les symptômes dans 55% des cas d'arthrite et dans 74% des cas de polyarthrite rhumatoïde. L'application répétée de gingembre écrasé sur la peau peut apporter un soulagement supplémentaire en détruisant les réserves de substances P, un neurotransmetteur qui conduit les signaux douloureux jusqu'à la moelle épinière, puis au cerveau.

Gingembre pour prévenir la formation de caillots sanguins


Dans ce cas, les médecins recommandent souvent de prendre de l'aspirine 1 jour sur 2 pour fluidifier le sang et limiter le risque de formation de caillots sanguins. Le gingembre a des effets similaires, en évitant toutefois les troubles de l'estomac souvent causés par l'aspirine (à moins, bien sûr, que votre estomac ne soit sensible au gingembre ou que vous n'en consommiez trop).

Gingembre pour dégager les voies respiratoires en cas de rhume


Le gingembre peut bloquer la production par l'organisme de substances qui contribuent à la constriction bronchique ainsi qu'à la fièvre. Les gingérols agissent également comme des antitussifs naturels.

Gingembre pour réduire le cholestérol


Des études de laboratoire suggèrent que le gingembre réduit l'absorption du cholestérol par l'organisme et favorise également son élimination.

Gingembre pour calmer les douleurs menstruelles


Les composés chimique du gingembre agissent comme des antispasmodiques. Ils inhibent les contractions douloureuses de l'utérus et des muscles lisses de l'appareil digestif.

Les nombreuses formes du gingembre que l'on peut trouver


Les substances actives conservent leur efficacité quelle que soit la forme sous laquelle le gingembre se présente. Certaines personnes préfèrent les gélules car elles sont faciles à prendre et fournissent une source concentrée et une dose précise de gingembre. La posologie habituelle est de 100 à 200 mg, trois fois par jour.

Voici l'équivalent sous d'autres formes


   • Une tranche de gingembre de 1 cm environ d'épaisseur. En le râpant, vous libérez davantage de substances actives qu'en la découpant ou en la hachant. Il est aussi important d'acheter le gingembre quand il est frais. Évitez les rhizomes mous et/ ou fripés.

   • Une cuillerée à café de gingembre en poudre.

   • Un ou deux morceaux de gingembre confit.

   • Une tasse de tisane au gingembre préparée à partir d'un sachet ou d'une demi-cuillerée à café de gingembre râpé plongée dans une tasse d'eau chaude.



   • Un verre de 350 ml de bière au gingembre. Vérifiez néanmoins l'étiquette pour vous assurer qu'elle contient du gingembre naturel et pas uniquement de l'arôme.




Partager
Post précédent
Post suivant