Remède de grand-mère : les vertus thérapeutiques du vinaigre

Nos ancêtres utilisaient déjà le vinaigre comme remède de grand-mère pour ses vertus thérapeutiques. Dans cet article, je vais vous citer quelques-unes de ses utilisations thérapeutiques, mais bien sûr, il en existe bien d'autres.

Aussi aigre qu'une pomme encore verte, le vinaigre détruit les bactéries et les champignons soulage les piqûres de moustiques et apaise les coups de soleil. Il peut également calmer les troubles gastriques, rendre les cheveux plus brillants et la peau plus douce. 

Certains affirment que du vinaigre mélangé à du miel et à de l'eau tiède atténue la douleur d'une crampe à la jambe. D'autres s'en servent pour assécher les boutons de fièvre. En cas d'évanouissement, le vinaigre peut se substituer aux sels.


Remède de grand-mère, vertus thérapeutiques du vinaigre


Remède de grand-mère : les vertus thérapeutiques du vinaigre

Déposez une goutte de vinaigre sur votre langue et vous sentirez immédiatement son acidité. Le goût et l'odeur prononcés du vinaigre sont dus à la présence d'acide acétique, au pouvoir antiseptique et désinfectant. Le taux indiqué sur l'étiquette donne la concentration en acide acétique et non en alcool.

Vertus thérapeutiques du vinaigre


➮    Calmer les troubles gastriques : si vous digérez mal par manque d'acides stomacaux, une cuillerée à café de vinaigre après les repas vous soulagera peut-être (si, au contraire, vous avez trop d'acides stomacaux, le vinaigre ne vous sera d'aucune aide et aggravera probablement la situation).

➮   Apaiser les coups de soleil : Ètalé sur la peau, le vinaigre s'évapore rapidement, en procurant une agréable sensation rafraîchissante qui peut apaiser les coups de soleil. Il permet également de combattre les inflammations à l'origine de démangeaisons.

➮   Combattre le pied d'athlète : Tremper ses pieds dans du vinaigre constitue un traitement efficace contre le pied d'athlète.

➮   Absorber les odeurs : sa teneur élevée en acide lui donne un parfum fort qui neutralise les odeurs les plus déplaisantes des aisselles ou des pieds. Dilué à 50% avec de l'eau, il régule la transpiration.

➮   Calmer les piqûres et les démangeaisons : les piqûres de méduse, de moustique et de guêpe peuvent être soulagées par le vinaigre, qui ralenti les substances responsable de la douleur. Il peut également apaiser les démangeaisons dues à l'urticaire : diluez-le légèrement et tamponnez la peau avec une boule de coton.

➮   Apaiser les mots de tête : le vinaigre est l'un des remèdes de grang-mère populaires les plus utilisés contre les maux de tête. La méthode traditionnelle consistait à imbiber du papier kraft de vinaigre de cidre et à l'appliquer sur le front. 
Vous pouvez également plonger un linge propre dans du vinaigre et l'attacher autour de la tête en serrant bien. Personne ne sait véritablement pourquoi cela fonctionne, mais beaucoup ne jurent que par ce remède de grand-mère.

➮   Apaiser la gorge : Le vinaigre est également un remède populaire éprouvé contre les maux de gorge. Certains recommandent de se gargariser avec une cuillerée à soupe de vinaigre diluée dans un verre d'eau tiède. 
D'autres fabriquent un sirop maison contre la toux en mélangeant des quantités équivalentes de miel et de vinaigre de cidre qu'ils fouettent ou secouent jusqu'à l'obtention d'une préparation homogène.





Le vinaigre est un acide puissant


Le vinaigre est une arme efficace contre les bactéries. Pendant la Première Guerre Mondiale, on l'utilisait pour nettoyer les blessures des soldats. Si vous pouvez en supporter le picotement, sachez que c'est un désinfectant parfaitement adapté en cas d'égratignures ou de plaie. Il est tout aussi radical pour les infestions fongiques.

Le vinaigre est également bon pour les cheveux et la peau. Utilisé comme produit de rinçage pour les cheveux, il fait disparaître les résidus de savon, de shampoing ou de lotion capillaire. Rincer les cheveux avec du vinaigre permet également d'éliminer les pellicules et d'apaiser les démangeaisons du cuir chevelu.

Le vinaigre est bien plus que du vin aigre


Comme son nom l'indique, le vinaigre était au départ un sous-produit du vin. Les vinaigres de vin et de cidre (fabriqué à partir de pommes) sont très répandus, mais on peut faire du vinaigre avec n'importe quel aliment qui produit de l'alcool en fermentant, comme le démontre l'abondance des variétés.

Si vous parcourez le monde, vous trouverez des préparations à base de sucre de canne aux Philippines, de noix de coco en Thaïlande et, en Chine, des vinaigres rouge, blanc et noir à base  d'alcool de riz, qui parfument les plats sautés depuis plus de 5 000 ans. 
Ailleurs, vous pourrez découvrir des vinaigres produits avec du miel, des pommes de terre, des dattes, des noix et des baies. 
Mais si vous faites vos courses plus près de chez vous, les types les plus communs seront le vinaigre de vin, le vinaigre de cidre et le vinaigre blanc (qui sert notamment à la préparation des condiments et des marinades).

Le vinaigre de cidre est souvent recommandé en raison de ses bienfaits pour la santé. Les pommes fermentées sont riches en pectine, un type de fibres qui facilitent la digestion. De plus, les pommes contiennent de l'acide malique qui, combiné au magnésium de l'organisme, contribue à combattre la douleur.

Préparer sois-même son vinaigre


Vous pouvez fabriquer votre propre vinaigre très facilement à condition d'utiliser des récipients et des ustensiles stérilisés pour éviter toute contamination bactérienne. La fermentation du cidre ou du vin est accélérée par l'ajout d'une " mère ", c'est-à-dire d'un peu de vinaigre qui déclenche le processus. Lorsque vous serez plus expérimenté, vous commencerez à repérer le moment où le processus est achevé.

Une fois mis en bouteilles, bouché et stocké, le vinaigre maison est consommable pendant plusieurs mois. Vous pouvez aussi utiliser n'importe quel vinaigre vendu dans le commerce pour fabriquer vous-même des remèdes de grand-mère.




Partager
Post précédent
Post suivant